Le Moniteur - Préfabriquer pour alléger

L’agence d’architecture Béal & Blanckaert et le bureau d’études VS-A ont conçu une façade composée de panneaux préfabriqués en structure bois pour habiller une opération de logements étudiants et un foyer de jeunes travailleurs en ossature béton à Paris. Une solution technique innovante chargée de répondre aux impératifs de légèreté du projet.

Il s’appelle M10 C/D et c’est un mastodonte de 10 800 m2 adossé au faisceau ferroviaire de la gare d’Austerlitz. Conçu par les architectes lillois Antoine Béal et Ludovic Blanckaert pour le compte de la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), le lot M10 C/D du quartier Paris rive gauche (XIIIe arrondissement) comprend: une école polyvalente déployée sur trois niveaux dans l’épaisseur qui sépare le sol naturel du XIIIe arrondissement de la dalle de couverture des voies, et au-dessus, une opération de 130 logements étudiants et un foyer pour jeunes travailleurs de 65 logements. Mise en oeuvre par Bouygues Habitat Social, le squelette de béton de l’ensemble est achevé et la façade en mur-rideau de l’école et du rez-de-chaussée bientôt entièrement posée. Mais c’est la peau préfabriquée des trois volumes hébergeant les logements (étudiants et jeunes travailleurs) qui constitue la plus importante innovation technique du projet.

 

Atex

 

Imaginée avec le bureau d’études spécialisé en enveloppe VS-A et mise en oeuvre par l’entreprise Kyotec, la façade a fait l’objet d’une Appréciation technique d’expérimentation (Atex). Elle est constituée de panneaux de 2,70 mètres de haut par 4 de large en structure bois et bardés d’aluminium perforé. Un panneau correspond à un logement pour évoquer en façade la vocation domestique des programmes et dessiner un calepinage qui allège la silhouette d’ensemble. Ce sont les exigences acoustiques et thermiques du projet – les voies ferrées voisines ne seront pas couvertes avant plusieurs années et l’opération vise une certification Cerqual H&E profil A option BBC-Effinergie – qui ont conduit l’équipe de maîtrise d’œuvre à envisager une autre solution qu’une façade en béton traditionnelle. Ce dispositif technique aurait, par ailleurs, alourdi la construction et donc augmenté le coût des boîtes à ressorts chargées de filtrer les vibrations dues au passage des trains. Il aurait fallu compter 4 tonnes par panneau en construction traditionnelle (béton, isolant, vêture) alors que l’ossature bois réduit leur poids à 500 kg.

 

Panneaux tout compris

 

Intégrant les menuiseries, les panneaux sont livrés “clefs en main” sur le chantier, suspendus au plancher haut et fixés en pieds au panneau inférieur. Il ne reste alors qu’à réaliser les finitions intérieures. Les cassettes d’aluminium anodisé naturel ont été extrudées et offrent ainsi une qualité d’exécution optimale. Elles sont posées sur une plaque d’aluminium laqué tenant rôle de pare-pluie car l’utilisation d’un produit standard aurait compliqué la connexion entre les panneaux. Si la préfabrication avait été envisagée dès le stade du concours, cette version intégrale du panneau a été élaborée par l’équipe de maîtrise d’oeuvre au fil des études. La résidence étudiante est couverte de 186 modules et il a fallu une semaine pour y installer les quatre premiers niveaux d’une face. Quatre-vingt quatre panneaux habillent le foyer de jeunes travailleurs.

 

Articles connexes

Ingénierie de l'enveloppe - végétalisation - bâtiment végétalisé - façade - système TRACER

L’ingénierie de l’enveloppe au service de la végétalisation // Le Moniteur

Presse - 10 févr. 2019

L’ingénierie de l’enveloppe au service de la végétalisation.

Complexe sportif - basket - Quai de la Moselle - Calais - Bureau Face B - VS-A

Quai de la Moselle - Bureau Face B // EXE

Presse - 31 janv. 2019

"A Calais, il s'agissait d'installer un terrain de basket - rectangulaire par définition -, dans une parcelle triangulaire, accusant un dénivelé de presque 3 mètres, sans jamais tourner le dos à personne."

Résidence pour chercheurs à la Cité Internationale Paris - BRUTHER - VS-A

ARSENAL TV / PARIS ARCHITECTURES #66 RÉSIDENCE POUR CHERCHEURS, JULIE-VICTOIRE-DAUBIÉ PARIS 14

Presse - 31 janv. 2019

" Située en bordure sud du majestueux parc de la Cité Universitaire, la Maison Julie-Victoire Daubié (accueillant une résidence pour jeunes chercheurs) a le privilège d’enrichir l’une des plus belles collections d’architecture moderne de la capitale."