Musée des confluences

Architecte : Coop HIMMELBLAU

Détails du projet

  • Référence : 2009-001
  • Chef(s) de projet : Gontran DUFOUR
  • Ancien(s) chef(s) de projet : Nathalie SIMONNEAU
  • Expertises : Structure - Prototypes et tests
  • Maître d'ouvrage : Département du Rhône
  • Budget total : 175,000,000.00 €
  • Budget façade : 400,000,000.00 €
  • Emplacement : Lyon
  • Verre : Verrière
  • Typologie bâtiment : Centre culturel / Musée
  • Travaux : Neuf

CRISTAL
La première partie du bâtiment est composée d’une monumentale zone d’accueil du public, largement vitrée, baptisée le Cristal. La structure de celui-ci s’appuie littéralement sur la structure du Nuage, ce qui a nécessité une étude approfondie des mouvements des vitrages entrainées par les mouvements de structure dû principalement aux charges climatiques. Une vérification de la mise en parallélogramme des vitrages a donc été réalisée afin de vérifier dans un premier temps la compatibilité des mouvements avec la dimension de la feuillure et dans un second temps de prescrire des calages particuliers pour certains vitrages le nécessitant, évitant ainsi tout contact entre les vitrages et le canal de fixation des profils.


Cet ouvrage possède des ouvrants motorisés servants à la fois pour la ventilation de confort mais aussi pour les amenées d’air et e désenfumage de cette zone. Ces ouvrants ont été réalisés avec des cadres VEC, et ont fait l’objet d’une étude spécifique pour développer des joints permettant d’assurer l’étanchéité de ces châssis inclinés.

PUITS DE GRAVITE
Le versant principal de toiture « s’effondre » pour devenir un des éléments majeurs du projet architectural, le puits de gravité. Cette partie assure la transition entre les verres de formes rectangulaires vers des vitrages facettés, et devient progressivement un élément intérieur.

VITRAGE CHAUFFANT
Le vitrage chauffant est composé de 2 demi-lentilles dont le verre est un quadri feuilleté. Une des couches du verre possède une surface active à basse émissivité faisant office de résistance connecté à des électrodes, produisant ainsi une montée en température du vitrage. Ce vitrage dit chauffant permet donc d’assurer la fonte de la neige dans le cas courant mais aussi celle qui pourrait être accumulée dans le cadre d’une avalanche produite depuis la toiture.

CONE
Le cône est composé de vitrages cintrés collées sur seulement 2 bords. Tous de géométrie différentes, ces verres sont aussi légèrement inclinés, et retenue en partie basse par des pattes de sécurité. L’accès à l’intérieur de cet ouvrage est assuré par une trappe d’accès relevante en partie basse du cône.

VERRIERES
Les verrières aux géométries multiples sont toutes facettées et parfois gauche. Leur particularité réside dans la nécessité d’élaborer une  vérification des mouvements des vitrages par rapport à la mise en parallélogramme de l’ossature, dû  aux mouvements de charpente métallique, support de l’ouvrage, en raison des charges climatiques.