Pôle nautique

Architecte : SEARCH

Détails du projet

  • Référence : 2006-035
  • Chef(s) de projet : Arnaud MALRAS - Robert-Jan van SANTEN
  • Maître d'ouvrage : CAMY
  • Surface totale : 6,800 m²
  • Budget total : 11,500,000.00 €
  • Budget façade : 2,500,000.00 €
  • Emplacement : Mantes la Jolie
  • Verre : Murs rideaux
  • Typologie bâtiment : Complexe sporif
  • Travaux : Neuf

Les façades vitrées, quant à elles, présentent une histoire très caractéristique de notre profession. Un concept architectural fort, une solution technique adaptée et ambitieuse. Une véritable bataille face à l'entreprise qui souhaite simplifier la technique et l'économie au dépend de l'architecture. Un simple mur rideau, d'une quinzaine de mètre de haut. Simple par son élégance et sa finesse, mais en réalité d'une complexité technique redoutable.

La géométrie et la hauteur des façades, le volume du projet, conduisent le concept architectural à marquer la verticalité du mur rideau par de profonds montants en lamellé-collé, et à faire disparaitre son horizontalité : ce mur rideau n'a pas de traverse, de simples raccords silicones entre vitrages.

Après de longues négociations en phase d'exécution Le résultat est "presque" à la hauteur de nos attentes. L'absence de traverse implique une très haute précision de fabrication et de pose des montants. En effet le moindre écart se répercute sur la profondeur des feuillures, la largeur des montants et l'épaisseur des raccords entre vitrages.

Cette fois, il n'est pas possible de compter sur les traverses pour le réglage des montants à la pose. Il n'est pas non plus possible d'y compter pour le maintien des montants vis-à-vis des instabilités mécaniques -déversement sous les charges de vent, flambement sous le poids des vitrages. Bien sûr, l'enjeu réside donc dans la largeur de la section des montants : plus le montant est élancé, plus la façade gagne en caractère.

Plus le montant est épais, plus les calculs sont simples, plus la pose est simple. L'objectif : l'optimum architectural et mécanique. Notre pré-dimensionnement, déjà très poussé, prévoit des montants de section bois lamellé-collé de 420 mm par 112 mm. L'entreprise, après un dimensionnement grossier, propose une section de 420 mm par 140 mm.

Après des semaines de discussion, Maître d'œuvre, Entrepreneur, Maître d'ouvrage, Bureau de Contrôle… sur les hypothèses et les méthodes de calcul… sur la qualité architecturale… L'entreprise, impassible, se dit dans l'incapacité d'affiner son calcul. Nous avons missionné un bureau d'étude neutre pour un arbitrage extérieur, spécialisé dans les études complexes du bois, le Bureau d'Etude CALVI, qui a finalement tranché : une section de 420 mm par 112 mm est acceptable. Trois méthodes de calcul, des résultats différents. Un compromis trouvé après des heures de négociations. Un résultat "presque" à la hauteur.