Villa Lemoine

Architecte : OMA

Détails du projet

  • Référence : 2004-038
  • Chef(s) de projet : Gontran DUFOUR - Robert-Jan van SANTEN
  • Maître d'ouvrage : Privé
  • Budget façade : 200,000.00 €
  • Emplacement : Bordeaux
  • Typologie bâtiment : Logements
  • Travaux : Neuf

L’histoire débute par un appel de Rem KOOLHAAS sur mon portable : « je veux faire la plus belle maison du monde »… et se termine par une maison classée Monument Historique seulement 4 ans après sa construction.

Un niveau partiellement enterré avec les services, une boîte surélevée de 625T de béton avec les chambres et un espace entre deux abritant l’espace de vie, largement, très largement vitré et ouvert sur l’extérieur.

Le contexte réglementaire de l’époque, relativement peu contraignant et le très clément climat local conduisent à quasi généraliser la solution du simple vitrage. Ce sera évidement très bénéfique pour explorer toutes sortes de solutions audacieuses… La cerise sur le gâteau vint de l’entreprise, dont les responsables JM COLOMBANI et JF CAPDESSUS permettent de les concrétiser sans concessions, ils proposent même parfois des solutions plus audacieuses encore. Une véritable synergie s’installe. Des liens d’amitiés se tissent.

Un chantier de rêve ? Peut-être, mais l’accouchement n’est pas sans efforts. Un exemple : les hublots ouvrants qui illustrent bien l’imagination et les efforts nécessaires pour y arriver. Avec Julien MONFORT nous faisons la compétition pour inventorier le maximum de solutions possibles. Cela a pris un peu de temps car le béton fut coulé avant que nous ne trouvions la solution idéale. Je ne sais plus qui a gagné, mais sur que c’est lui qui a trouvé le concept qui fut finalement développé. Restait à trouver une entreprise pour les réaliser…

Il en faudra 4, aucune ne voulant endosser la responsabilité de la fenêtre dans son entièreté. La première fit l’habillage en résine des ébrasements, la seconde fit le mécanisme, la troisième fournit le vitrage et finalement c’est l’Architecte qui installera le joint d’étanchéité sélectionné dans un catalogue de joints pour automobiles. Le résultat est à la hauteur des efforts fournis : l’idée était géniale et sa mise au point assez simple, mais le concept technique n’a été révélé qu’à quelques privilégiés! Le châssis est devenu une icone du projet, mis en exergue dans le film « Koolhaas Houselife ».

Le châssis du séjour, long de 8m et coulissant sur 14m avec un moteur de portail, la façade avec son retour vitré horizontal et dont le raccord avec le béton doit absorber 30mm de mouvement différentiel, la porte inclinée opaque pour masquer les profilés et les joints, le châssis de la cuisine, découpé pour épouser le profil de la poutre du portique support de l’étage, le garde-corps tout en VEA, le vitrage de 3 x 3m² en verrière au-dessus du bureau ascenseur, la porte d’entrée du niveau bas avec une motorisation embarquée, … ça c’est ce qui a été réalisé : je vous laisse imaginer tout ce qu’on a envisagé un jour et qui est resté dans nos carnets de croquis.

Equerre d'Argent 1998